L’internationalisation constitue une priorité car elle représente un fort levier de croissance et de rayonnement quand elle se conjugue avec l’ancrage territorial.
 
 
Liens Internet :

Témoignages :

« Forte de son histoire et de son positionnement affirmé à la croisée des réseaux, l’ACB est aujourd’hui clairement un point d’appui et d’ancrage pour les entreprises bretonnes. Paris n’est pas seulement le sixième département breton (après la Loire-Atlantique). Paris est et restera toujours une place internationale de premier choix pour projeter les entreprises bretonnes. L’ACB y a joué un rôle important ces dernières années et ne pourra que poursuivre cette belle ambition en conjuguant ses forces avec les grands projets bretons d’aujourd’hui. »

 
Loïc Hénaff, directeur général du groupe Hénaff

 
« L’Association des cadres bretons fête cette année ses 50 ans d’existence et est aujourd’hui un formidable réseau d’expertise et de compétences. À l’origine, elle était composée essentiellement d’ingénieurs et de cadres bretons, implantés dans la région parisienne, qui souhaitaient participer au renouveau de la Bretagne, proposer au gouvernement des mesures concrètes de décentralisation, apporter aux organismes consulaires bretons et aux autorités locales, leurs relations, leurs expériences, leurs connaissances des marchés étrangers.
 
Avec le temps, ce mouvement de coopération s’est progressivement amplifié pour associer les cadres bretons de l’ensemble des départements français et de l’étranger. Il s’est diversifié en intéressant des personnalités de toutes les professions pouvant contribuer au développement de la Bretagne : médecins, avocats, juristes, économistes, écrivains et peintres… L’Association agit désormais comme un relais de communication et d’échanges en mettant en relation les entrepreneurs entre eux. L’ACB dispose aujourd’hui d’une expertise dans la plupart des secteurs de l’économie qui bénéficie aux Bretons comme aux autres.
 
Le développement de la Bretagne mérite d’être soutenu, l’Association des Cadres Bretons aussi. »
 
Jean-Guy Le Floch, président du groupe Armor Lux
 

 
10 Juin 2019
 

Ces bretons ont réussi une carrière nomade en Asie

 

Save the date: 09 Juillet à l'Assemblée Nationale

 























Cher(e)s membres,
 
Dans le cadre de la commission de prospective Kavadeen (qui signifie "découvertes"), l'ACB vous convie à participer à l'atelier 

Mardi 09 Juillet 2019   

19h00 à 21h30

A l'Assemblée Nationale

Cette séance se déroulera dans un Salon à l'Assemblée nationale
101 rue de l'université 75007 Paris
Métro : Invalides ou Assemblée nationale
 
Inscription gratuite
mais obligatoire avant le 30 juin
sur ce LIEN
 
Au programme, des expatriés bretons présenteront en 10 minutes des expériences réussies d'initiatives low-tech au carrefour de l'économie circulaire, des Smart cities, et de l'environnement :
 
- Claire MAUQUIE (Taiwan),
Sustainable Life Designer chez Wutong Foundation.
Taïwan occupe le rang de 4e producteur d’électronique au monde mais se veut aussi partenaire de nouveaux projets dans l'économie verte, sur son territoire insulaire imprégné d'une double influence culturelle : chinoise et japonaise.

- Elsa RAVERDY (Pékin),
Sustainability entrepreneur et consultante dealeuse de Brewsticks. 
La Chine continentale entreprend aujourd'hui un élargissement de ses coopérations vers plusieurs secteurs prioritaires : agriculture et agro-alimentaire, énergies nouvelles, développement urbain durable, santé, numérique.

- Bastien LE COZ (Hong-Kong),
Co-fondateur de Palatino Hospitality. 
Rétrocédé par les britanniques en 1997, le "Port aux Parfums" conserve un statut spécial jusqu'en 2047. Et entend jouer un rôle dans la Route maritime de la soie du 21ième siècle et la finance "verte". Réputée pour les fintechs et l'innovation, Hong-Kong possède sa propre monnaie, sa propre fiscalité, et même un siège à l'OMC.
 
Un représentant breton de l'expédition Nomade des Mers, catamaran ambassadeur des low-technologies, qui a effectué une expédition à Taïwan, Okinawa et Kamikatzu, ville zéro déchets au Japon.
 
Grand témoin :
Stephane PEAN (Tokyo),
Président fondateur de l'Association des Bretons du Japon
abordera les actions entreprises par la diaspora économique bretonne au Japon ainsi que la préparation des des JO de 2020 à Tokyo, vitrine de l'hydrogène.

 



Savez-vous que d’ici 2030, plus de la moitié des bâtiments construits dans le monde seront érigés en Asie ? Et que d’ici 2025, un tiers de ces immeubles seront des constructions vertes ?
 
Vous souhaitez explorer de nouvelles opportunités ? La Bretagne a de nombreuses cartes à jouer avec les pays du Soleil Levant où les meilleurs audiences sur les réseaux sociaux ne sont pas les mêmes qu’en Europe. En effet, si en Occident, les conquérants du web drainent les foules; en Asie, ce sont les agriculteurs qui font du clic.
 
Dorénavant, sur des sites e-commerce comme Taobao, du géant Alibaba, des millions d'internautes sont friands de contenus, pour comprendre d’où viennent leurs produits, comment ils sont fabriqués et qui les fabrique ! Bon nombre d'agriculteurs rencontrent un succès démesuré et font fortune depuis quelques années grâce à des courtes vidéos. Des contenus faits main, qui attirent de plus en plus d'individus en quête de retour aux sources.
 
Pour plus d'informations, prendre contact auprès de : Kevin LOGNONE - contact@conquerants-bretons.bzh