L’internationalisation constitue une priorité car elle représente un fort levier de croissance et de rayonnement quand elle se conjugue avec l’ancrage territorial.
 
 
Liens Internet :

Témoignages :

« Forte de son histoire et de son positionnement affirmé à la croisée des réseaux, l’ACB est aujourd’hui clairement un point d’appui et d’ancrage pour les entreprises bretonnes. Paris n’est pas seulement le sixième département breton (après la Loire-Atlantique). Paris est et restera toujours une place internationale de premier choix pour projeter les entreprises bretonnes. L’ACB y a joué un rôle important ces dernières années et ne pourra que poursuivre cette belle ambition en conjuguant ses forces avec les grands projets bretons d’aujourd’hui. »

 
Loïc Hénaff, directeur général du groupe Hénaff

 
« L’Association des cadres bretons fête cette année ses 50 ans d’existence et est aujourd’hui un formidable réseau d’expertise et de compétences. À l’origine, elle était composée essentiellement d’ingénieurs et de cadres bretons, implantés dans la région parisienne, qui souhaitaient participer au renouveau de la Bretagne, proposer au gouvernement des mesures concrètes de décentralisation, apporter aux organismes consulaires bretons et aux autorités locales, leurs relations, leurs expériences, leurs connaissances des marchés étrangers.
 
Avec le temps, ce mouvement de coopération s’est progressivement amplifié pour associer les cadres bretons de l’ensemble des départements français et de l’étranger. Il s’est diversifié en intéressant des personnalités de toutes les professions pouvant contribuer au développement de la Bretagne : médecins, avocats, juristes, économistes, écrivains et peintres… L’Association agit désormais comme un relais de communication et d’échanges en mettant en relation les entrepreneurs entre eux. L’ACB dispose aujourd’hui d’une expertise dans la plupart des secteurs de l’économie qui bénéficie aux Bretons comme aux autres.
 
Le développement de la Bretagne mérite d’être soutenu, l’Association des Cadres Bretons aussi. »
 
Jean-Guy Le Floch, président du groupe Armor Lux
 

 
 

A la Rencontre des bretons du Paraguay

 

Appel à témoignages

 

L'ACB initie un appel à témoignages auprés de la communauté bretonne résidant en Amérique latine, à l'occasion d'un voyage d'étude sur place à partir du 2 janvier.

N'hésitez pas à prendre contact auprès de Kevin LOGNONE à l'adresse kevin-lognone@cadres-bretons.org 

Le Parauay
Pays enclavé entre Argentine et Brésil, le Paraguay est devenu la 3e puissance fluviale, derrière les Etats-Unis et la Chine, car il expédie par le Rio Parana une production croissante de soja, dont il est le 4e exportateur mondial. Sur les rives du Rio Paraguay, près de la capitale Asuncion, un remorqueur arrime entre elles une douzaine de barges à fond plat de 65 mètres sur 15. Le convoi mettra trois jours pour atteindre un des ports francs uruguayen ou argentin du Rio de la Plata, l'estuaire où se jette le fleuve Parana.
Là, la cargaison est transbordée sur des navires qui prendront la mer vers les ports européens ou asiatiques. 

Dans les années 1990, alors que les prix des matières premières flambaient, le Paraguay a commencé à semer massivement du soja
Outre le soja paraguayen, les bateaux transportent sur les fleuves Paraguay et Parana du minerai venant du Brésil ou de Bolivie.